Confinement général et mesures économiques: la Présidence du gouvernement met les points sur les i

La situation continue d’évoluer en Tunisie.

Cet après-midi, le président de la République avait prononcé un discours durant lequel il avait annoncé, bien que sommairement, plusieurs mesures visant à ralentir la propagation du Coronavirus.

Quelques heures plus tard, la Présidence du gouvernement a annoncé plus de détails sur la mise en application de ces mesures.

Il a été ainsi décidé de décréter le confinement sanitaire général; et ce, à partir du dimanche 22 mars 2020 à 6 heures du matin jusqu’au 4 avril 2020.

Ainsi, tous les citoyens sont appelés à rester chez eux. Sortir ne doit être qu’une solution de dernier recours, notamment pour s’approvisionner en nourriture ou pour chercher des soins d’urgence.

الجمهورية التونسيةرئاسة الحكومةبلاغعلى إثر اجتماع مجلس الأمن القومي المنعقد اليوم الجمعة 20 مارس 2020 انتظم مجلس…

Publiée par ‎Présidence du Gouvernement Tunisien – رئاسة الحكومة التونسية‎ sur Vendredi 20 mars 2020

Seront exemptés de ces mesures les travailleurs de certains secteurs vitaux — aussi bien du public que du privé. Il s’agit, selon le communiqué de la Présidence du gouvernement, ceux concernés par l’alimentation, la santé, la justice, l’énergie, la sûreté, l’eau, le transport, les télécommunications, les médias, l’hygiène et autres activités industrielles vitales.

Ces mesures auront indéniablement un impact considérable sur le gagne-pain d’une large frange de la population. C’est dans ce sens que la Présidence du gouvernement a assuré dans ledit communiqué que dès demain, d’autres éclaircissements et une autre série de mesures économiques et sociales seront annoncées. Ces dernières auraient pour but de “protéger les citoyens notamment les classes démunies”, lit-on dans le texte.

Aussi, le gouvernement assure que des mesures strictes seront prises contre la spéculation et qu’il mettra à disposition tous les moyens matériels et humains disponibles pour garantir l’approvisionnement ainsi que les services vitaux.

Affaire à suivre…