Croissance économique : de 2,5% en 2018, la Tunisie passe à 1% en 2019

La croissance économique a atteint, au quatrième trimestre de 2019, 0,8% selon les données publiées par l’Institut National des Statistiques (INS). Ainsi, la croissance économique globale atteint, en 2019, 1% contre un taux révisé de 2,5% pour 2018. Au quatrième trimestre de 2018, à titre de comparaison, la croissance a atteint 0,3%.

Cette croissance molle s’explique par la baisse constatée dans les secteurs clés de l’économie tunisienne. La valeur ajoutée des industries manufacturières a baissé de 0,1 point au quatrième trimestre de 2019 selon l’INS, et ce en raison de la baisse de la production du secteur du textile, de l’habillement et des chaussures. Idem pour les industries mécaniques (-6,2 points), électriques (-2,9 points) et chimiques (-1 point).

Côté hausse, l’agroalimentaire a vu sa valeur ajoutée augmenter de 10,7 points grâce à la hausse de la production de l’huile d’olive. L’industrie du bâtiment a, elle aussi, enregistré une hausse de l’ordre de 3,2 points, et ce grâce à la production du ciment qui s’est envolée sous l’impact de la hausse de la demande internationale.

En ce qui concerne les industries non manufacturières, l’INS indique que leur valeur ajoutée a baissé de 0,3 point au quatrième trimestre de 2019. Et pour cause : la baisse de l’activité de l’extraction du pétrole et du gaz naturel de 8,1 points. Pour sa part, le secteur des mines a enregistré une hausse de 44,4 points grâce, notamment, à la reprise de la production des phosphates qui a atteint, au quatrième trimestre de 2019, 1,3 million de tonnes, soit 4,1 millions de tonnes pour toute l’année 2019.

Le secteur des services s’en sort un peu mieux

D’autre part, le secteur des services a, une fois encore, su tirer son épingle du jeu. En effet, sa valeur ajoutée a augmenté de 1,8 point durant le quatrième trimestre de 2019. Plusieurs raisons expliquent cette performance. Il y a, tout d’abord, la hausse de la valeur ajoutée des hôtels, des restaurants et des salons de thé de 5,4 points. On compte une hausse de 2,5 points pour les services de communication et de 6,3 points pour les services financiers.

Néanmoins, d’autres services n’ont pas profité de cette tendance haussière, à l’instar du transport (-2,7 points). L’INS explique ce fait par la baisse du nombre de voyageurs chez Tunisair de 7,7 points.

Enfin, concernant le secteur de l’agriculture et de la pêche, l’INS indique que la valeur ajoutée a diminué de 1,9 point au quatrième trimestre de 2019. Pourtant, le secteur a connu des augmentations successives durant les autres trimestres de l’année 2019.

A lire aussi :

Baisse du taux de chômage au T4 2019, mais les femmes restent très touchées