Le poids titanesque de la corruption sur l’économie tunisienne

3 milliards de dollars : c’est ce que coûte, chaque année, la corruption à l’économie tunisienne selon les affirmations de Chawki Tabib, président de l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC) qui s’est exprimé dans un entretien accordé au journal Al Arabi Al Jadid. Ces pertes sont essentiellement générées par l’évasion fiscale, la mauvaise gouvernance et les coûts des entreprises publiques.

En matière de lutte contre la corruption, les efforts engagés par la Tunisie sont plus ou moins discutables, d’autant plus les retombées des actions entreprises ne sont pas forcément ressenties par les citoyens. Ces derniers subissent, notamment, “la petite corruption” qui se produit, notamment, dans les hôpitaux.

Rappelons que la Tunisie a été classée 73ème sur un total de 180 par Transparency International en 2019, soit une régression d’une place par rapport à 2018. Elle a tout de même gardé le même score : 43 sur 100.