Sigma Conseil : l’accès aux crédits bancaires est difficile selon 58% des tunisiens

Comme nous l’avons précédemment vu, l’Econ4Tunisia a été consacré à la crise économique et sociale en Tunisie. Hassen Zargouni, patron de Sigma Conseil, était présent parmi les experts ayant animé le débat. C’était l’occasion de dresser les résultats d’une enquête menée par son entreprise en décembre 2019, sur un échantillon de 1026 personnes. Elle a porté sur la perception de la pauvreté par les tunisiens. En voici les résultats en chiffres :

  • 88% des tunisiens estiment que la crise économique a un impact sur leur vie;
  • 66,2% considèrent que leur situation économique est mauvaise;
  • 60,3% considèrent que le fossé entre les classes sociales s’est creusé durant les 5 dernières années;
  • 54,8% estiment que l’écart entre les classes sociales s’est creusé à cause de l’inflation;
  • 64,7% des tunisiens disent qu’ils se situent dans la classe moyenne (33,5% se considèrent défavorisés et 0,8% se considèrent comme riches);
  • 88,2% des tunisiens s’en sortent difficilement à la fin du mois;
  • 76,3% disent que l’alimentation occupe le 1er rang de leurs dépenses;
  • 55,7% disent qu’ils sont endettés;
  • 70% ne peuvent pas épargner;
  • 72% estiment que les opportunités d’accès à l’emploi ne sont pas les mêmes pour toutes les classes sociales;
  • 88% affirment que l’accès à l’emploi public est difficile;
  • 58% estiment que l’accès aux crédits bancaires est difficile;
  • 50% affirment qu’il est plus facile d’accéder au microcrédit;
  • 73% disent que l’accès aux médicaments est difficile;
  • 60% se déclarent optimistes;
  • 55% pensent que la situation du pays va s’améliorer;
  • 60% affirment que l’avenir de leurs enfants sera meilleur;
  • 50% veulent que la lutte contre le chômage soit considérée comme une priorité.