L’idée géniale d’un jeune tunisien pour booster l’agriculture biologique !

L’innovation ne manque pas en Tunisie et le talent de nos jeunes est reconnu à l’échelle globale. Skander Kacem, diplômé en Finance Internationale, travaille au sein de l’INAT (Institut National Agronomique de Tunisie). Il a mis en place une serre qui devrait favoriser la transition vers une agriculture biologique.

Grâce à une méthode baptisée “hydroponie”, elle permet non seulement d’augmenter la production agricole biologique, mais aussi d’économiser de l’eau, une très grande quantité d’eau : une économie jusqu’à 70%.

L’idée a vu le jour dans l’esprit de Skander Kacem alors qu’il effectuait de simples recherches sur Internet au sujet de l’agriculture biologique dans le monde, mais pas seulement. Dans un entretien accordé au quotidien La Presse, il a indiqué avoir énormément voyagé pour visiter des pays comme l’Allemagne, la Belgique ou encore les Pays-Bas, ce qui lui a permis de découvrir de nombreux projets allant dans le sens du sien.

La serre sur laquelle il avait commencé à travailler affichait une superficie de 300 m². Avec sa méthode d’hydroponie, il a pu produire 2 500 pièces de laitues. Son objectif est de généraliser son expérience sur tout le territoire tunisien. Bien entendu, le jeune homme affirme qu’il ne s’agit pas de remplacer les cultures déjà implantées. Seulement, c’est une nouvelle possibilité qui s’offre à l’agriculture tunisienne en vue de développer la branche biologique du secteur. Il assure, aussi, que la Tunisie détient désormais une nouvelle compétence qu’elle pourra vendre à l’étranger.

Skander Kacem explique que la méthode est une procédure de production naturelle. En pratique, elle permet de cultiver des plantes biologiquement. Autrement dit, exit les effets néfastes des pesticides sur le sol. Malgré tout cet espoir, cette nouvelle idée se heurte à plusieurs difficultés, à commencer par l’aspect administratif et financier.

Néanmoins, il a profité de l’aide de ses amis et de l’APIA (Agence de Promotion des Investissements Agricoles). La Chambre Nationale de l’Agriculture Biologique et du Tourisme Vert (CNABTV) l’a aussi épaulé.