Démission du gouverneur de la BCT : le vrai du faux

Récemment, des fuites ont été relayées par certains médias, stipulant que le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouane Al Abassi, aurait l’intention de quitter prochainement son poste. D’après une source autorisée au sein de l’Institution d’Émission, il s’agit d’une infox. Le mandat du gouverneur, précise-t-elle, dure 6 ans. Celui-ci a commencé depuis janvier 2018. D’ailleurs, le gouverneur a l’intention de le mener à bien dans “un respect total des échéances et des institutions”.

La source de la BCT a appelé, dans ce contexte, à éviter ce genre de rumeurs qu’elle qualifie de “mal-intentionnées” qui ne “visent qu’à déstabiliser l’économie du pays et ses relations avec ses partenaires internationaux”. La Tunisie, rappelle-t-elle, a besoin de toutes ses compétences et de tous ses atouts en vue de sortir de la crise.

D’ailleurs, une amélioration est constatée depuis plusieurs mois au niveau des principaux indicateurs économiques et monétaires, à l’instar de l’inflation – qui a atteint 6,5% en octobre dernier – et du cours du dinar tunisien face aux principales devises. Plus encore, les efforts tunisiens, poursuit la source de la BCT, ont été récompensés à l’échelle internationale, étant donné qu’elle a été récemment retirée de la liste noire de GAFI, relative aux pays exposés au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme.

Autre élément rappelé par la source autorisée au sein de la BCT : Marouane Al Abassi a, récemment, été élu “Meilleur gouverneur de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient” en octobre 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici