Pour son 5ème anniversaire, Baobab vise encore plus haut, encore plus loin

C’est en grande pompe que Baobab Tunisie – anciennement appelée Microcred – a célébré son 5ème anniversaire, samedi 2 novembre 2019 à l’espace Golden Carthage de La Soukra. L’ambiance était festive, musicale et décontractée. Pour la direction du spécialiste de la microfinance, c’était l’occasion de faire le bilan de 5 années de travail acharné, mais surtout de rendre hommage aux collaborateurs, partenaires et clients de Baobab Tunisie. C’est d’ailleurs ce qu’a réitéré Sehl Zargouni, directeur général du groupe, à maintes reprises lors de ses différentes interventions. “Je suis fier de vous, de votre collaboration, pour tout ce que vous faites !”, a-t-il lancé, reconnaissant.

Riche est l’histoire de Baobab Tunisie. Depuis sa création en 2014, il est devenu le leader en matière de microfinance et c’est non sans fierté que le directeur général l’a souligné. “Nous disposons de 40% des parts de marché parmi les acteurs de la microfinance. On peut donc affirmer, avec une grande fierté, qu’on est leader du marché”, a-t-il déclaré.

Un taux de satisfaction de 90%

Avec ses 18 agences, Boabab Tunisie se positionne, en effet, comme étant un acteur privilégié du secteur de la microfinance. Le groupe, après seulement 5 ans d’activité, compte aujourd’hui 20 000 clients, dont 15 000 dans les zones défavorisées. “40% de nos clients sont des jeunes. En 5 ans, nous avons octroyé 100 000 crédits pour une valeur de 300 millions de dinars. Nous justifions, d’un autre côté, d’un taux de satisfaction de 90%. C’est le chiffre le plus important”, a indiqué Sahl Zargouni. Plus encore : 300 start-up ont été financées par Boabab Tunisie. Pour Zargouni, les jeunes sont au coeur de la stratégie de son institution, que ce soit au niveau des clients ou du personnel. C’est sur les jeunes qu’ils faut miser car ils représentent l’avenir. “La moyenne d’âge au sein de nos équipes est de 26 ans”, a-t-il précisé pour souligner ses propos.

2024 : des objectifs ambitieux

La célébration des 5 années d’existence de Boabab Tunisie était aussi l’occasion de rendre hommage au personnel du groupe. Chaque équipe, travaillant dans les 18 régions de la Tunisie, a été honorée et remerciée par le directeur général pour tous les efforts qu’elle a fournis. Plus qu’une institution de microfinance, Boabab Tunisie est surtout une famille selon Sehl Zargouni. “Nous sommes multiculturels. En effet, nous comptons plusieurs nationalités au sein de nos équipes : Madagascar, Haïti, Côte d’Ivoire, Sénégal. Chacun apporte sa valeur ajoutée pour assurer un bon résultat final”, a-t-il dit, non sans fierté.

Boabab Tunisie est également engagée dans les actions sociales, étant donné qu’elle a déjà lancé deux associations. Darna et Dar Essabil – destinée aux enfants -. “Nous avons aussi un club de football ! D’ailleurs, notre équipe a remporté le tournoi des équipes de microfinance !”, a-t-il lancé.

Qu’en est-il des objectifs ? Pour Sehl Zargouni, pour les 5 prochaines années, il s’agit de doubler le nombre de clients pour atteindre les 40 000, et d’atteindre le milliard de crédits accordés. Il s’agit, également, de développer la micro-assurance et de digitaliser les services de Baobab Tunisie. “Le digital est le futur. Grâce à ces nouvelles technologies, nous allons assurer la couverture de 100% de la population, contre 85% aujourd’hui. Dans ce contexte, nous devons garder l’esprit start-up. Cependant, même si le digital est capital, le facteur humain ne sera jamais remplacé. Les robots ne remplaceront jamais les humains. Il faut juste mettre à la disposition de ces derniers les outils nécessaires à la digitalisation”, a encore déclaré le patron de Baobab Tunisie.

Des partenaires très engagés

Le 5ème anniversaire de Baobab Tunisie était aussi l’occasion pour les partenaires de souligner leur engagement vis-à-vis du groupe et, de surcroît, de souligner l’importance de la microfinance. C’était le cas avec Ahmad Karam, président du directoire d’Amen Bank qui est, rappelons-le, actionnaire au sein de Baobab Tunisie avec 10% des actions -.

Selon ce dernier, Amen Bank sera aux côtés de Baobab Tunisie pour assurer son développement, sa digitalisation et la diversification de ses activités. De nombreux Tunisiens sont exclus du système bancaire selon Ahmad Karam, ce qui est inacceptable pour lui. Il s’agit même d’une question des droits de l’Homme. La microfinance, poursuit-il, permettra de combler cette lacune.

S’adressant aux représentants de Baobab Tunisie, il a assuré qu’Amen Bank est fière d’être actionnaire. Il considère, d’autre part, que le secteur de la microfinance ne peut pas se développer sans une bonne gouvernance. Celle-ci doit être appliquée du guichetier au directeur général. “Nous allons accompagner Baobab Tunisie dans la digitalisation. Notre objectif est de supprimer les billets de banque au profit du paiement électronique. Nous agirons pour aider Baobab Tunisie afin d’appliquer son plan d’action. Nous l’aiderons, aussi, à intégrer la micro-assurance et la micro-épargne”, a-t-il encore ajouté.

D’autres partenaires ont défilé à l’occasion de ce 5ème anniversaire de Baobab Tunisie, à l’instar de Carte Assurance ou de Silatech. Tous ont réaffirmé leur engagement vis-à-vis de l’institution de microfinance tunisienne.

La bonne humeur régnait donc à l’occasion du 5ème anniversaire de Baobab Tunisie. L’ambiance était aussi musicale, avec des morceaux minutieusement choisis et un décor bien défini. La fête a été clôturée par la dégustation du délicieux gâteau d’anniversaire spécialement préparé pour cette occasion, de quoi ravir les babines et d’éveiller, aussi, la créativité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici