AHK: Inflation, taux de change et prix de l’énergie en tête des préoccupations

Par Maryam Omar

Si les entreprises allemandes persistent et signent dans leur confiance au site Tunisie, elles insistent aussi sur la nécessité de trouver une solution à l’inflation du dinar tunisien, au taux de change et à la hausse des prix de l’énergie et des matières premières. Tel est le Top3 des doléances des entreprises allemandes attesté par l’AHK lors d’une rencontre avec les journalistes le 5 octobre.

« Les entreprises allemandes continuent de croire en la Tunisie, elles ont deux fois plus confiance en leur propre capacité et 61% croient en une amélioration du développement économique en Tunisie en 2019 malgré le climat général peu stable », annonce Jörn Bousselmi, DG de la Chambre tuniso-allemande de l’industrie et du commerce (AHK).

Pour étayer ses propos, il cite une foule de chiffres que l’enquête de l’AHK sur la situation et les perspectives des entreprises en 2018/2019 a révélés, à commencer par la hausse positive du chiffre d’affaires de 64% d’entre elles en 2018. « Cette hausse enregistrée depuis 2012 a atteint à nouveau cette année le record déjà enregistré avant la révolution (en 2007 et 2010) », poursuit Bousselmi.

Pourtant, si les entreprises exportatrices révèlent une ambiance encore plus positive et si les investissements ne cessent d’augmenter en parallèle à une hausse des effectifs dans une entreprise sur deux, Il existe néanmoins plusieurs axes à améliorer.

Car l’enquête montre que les entreprises allemandes insistent sur la nécessité de trouver une solution à l’inflation du dinar tunisien et 50% d’entre elles considèrent l’actuel taux de change comme l’une des plus importantes menaces à leur succès économique. De plus, l’on a vu émerger une nouvelle inquiétude face à la hausse des prix de l’énergie et des matières premières. Un sujet qui fait partie pour la première fois du Top3 de leurs inquiétudes.

Mais, par-delà les chiffres, quel est le mood profond, l’état d’esprit de ces entreprises à propos de leur présence en Tunisie ? Nous avons posé la question à Ibrahim Debbèche, président de l’AHK. Il commence à s’en tenir au verdict des chiffres : « Notre baromètre permet d’avoir le pouls de l’économie tuniso-allemande, on a aussi le côté tunisien pour élargir le spectre du baromètre. Il est important de sentir la perception de ces entreprises allemandes par rapport à d’autres destinations en concurrence avec le site Tunisie. Il y a un sentiment de confiance dans le site et il persiste ; que ce soit au niveau du chiffre d’affaires qu’ à celui de l’évolution des effectifs et aussi de la volonté d’investir. Les chiffres disent que la confiance est là. Mais est-ce que nous avons de nouveaux projets ? Il y en a quelques-uns mais pas suffisamment. Comment en attirer plus ? D’autres sites concurrents sont capables d’attirer plus d’investissements, on voit des signes d’alerte car la stabilité politique est importante, la stabilité économique aussi… En gros, les entreprises estiment que le site est positif mais qu’il pourrait faire mieux. »

Pour 2019, l’AHK qui a également intégré les entreprises tunisiennes membres pour la première fois, annonce que la plupart des entreprises ne s’attendent pas à une amélioration immédiate dans la situation macroéconomique mais que 68% s’attendent à une augmentation du chiffre d’affaires et prévoient d’investir davantage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici