Les TPE tunisiennes sous la loupe lors de la 3ème édition de MIQYES

 

Organisée par la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT) et le cabinet HLB, en partenariat avec le PNUD, la 3éme édition du baromètre “Miqyes 2018- Focus TPE “  a eu lieu aujourd’hui le 31 octobre 2019 l’hotel l’Oasis Gabes en présence du gouverneur de Gabes, Mongi Thameur, du représentant résident du PNUD, Steve Utterwulghe,du président de la Conect, Tarek Cherif et d’experts venus analyser les chiffres obtenus.

A l’occasion de cette manifestation, un baromètre a été présenté pour mesurer le degré des difficultés, en tenant compte de tous les niveaux, qui empêchent les TPE de survivre et de progresser dans un dans un contexte économique assez challengé.  

La physionomie de la TPE et du promoteur, la motivation entrepreneuriale aujourd’hui , l’accès à l’entrepreneuriat ou le financement de la TPE , l’accès au marché et l’accès au digital , le gap entre l’ancienne et la prochaine génération , comment internet peut faciliter-il-la vie et  la conscience sur l’avenir sont autant de sujets qui ont été traités au cours de cette rencontre en présence d’experts du domaine.

C’est Tarek Cherif, président de la Conect qui a ouvert le bal lors de cette 3ème édition de Miqyes. Développer les TPE est fondamental aujourd’hui. En effet, il a précisé que ces cellules représentent une structure très importante en Tunisie malgré  les problèmes et les obstacles qu’elles subissent. ‘le travail qu’on essaie de voir ensemble aujourd’hui, c’est  d’améliorer les possibilités d’augmenter le nombre de ces structures et d’essayer de mettre les moyens nécessaires pour que les TPE vivent, prospèrent et réalisent leurs objectifs.’ a t-il affirmé

De son côté, Mongi Thameur affirme que la  promotion des investissements et la création d’institutions constituent l’une des priorités nationales les plus importantes aujourd’hui. A tire de précision, il a ajouté qu’elle joue un rôle essentiel en raison dans la stimulation et la promotion des exportations, de la diversification et de l’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale et le renforcement du processus de financement et de l’emploi.’ 

Pour sa part, Steve Utterwulghe estime que ce travail d’analyse quantitative sur les TPE est fondamental pour la Tunisie aujourd’hui. Il a insisté sur le rôle du secteur privé dans la création de valeur et la croissance ainsi que l’importance de l’Etat dans l’amélioration du climat d’affaires et l’assouplissement du cadre réglementaire. « Nous sommes là aujourd’hui pour comprendre  les obstacles et les tremblements dont font face les entreprises en Tunisie mais aussi les opportunités afin de travailler en vue d’informer les décideurs politiques à prendre des décisions qui aillent dans le sens de l’accompagnement, du renforcement, du soutien pour ces entreprises.’

Il a conclu en remerciant la CONECT pour son engagement et le rôle important qu’elle joue pour impliquer le secteur privé dans ce travail de l’écosystème des entreprises en Tunisie.

Yahya Kchaou, chargé de mission au ministère de la Formation professionnelle et de l’emploi et point focal de la stratégie nationale de l’entrepreneuriat, affirme pour sa part que le baromètre Miqyes leur permet à chaque fois de réaliser qu’ils sont encore capables de développer et d’améliorer leur stratégie nationale de l’entrepreneuriat qui travaille sur cinq axes majeurs qui sont la diffusion de la culture de l’initiative spéciale , l’accompagnement, le renforcement du cadre juridique, l’accès au marché et le programme new exporter qui facilite aux jeunes d’exporter leurs produits sur le niveau international .

‘Miqyes nous permet  d’avoir une idée plus claire sur l’avenir des projets. Il nous avertit à chaque fois des problèmes qui existent sur le marché et la question de la confiance entre l’émetteur du projet et ses consommateurs,’ a t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici