Leila Ben Abdelkader: l’architecte qui refuse de baisser les bras

Ayant démarré en 2012, le bureau d’études de Leila Ben Abdelkader s’est rapidement distingué. Fraîchement diplômée de l’école d’architecture et à peine munie d’une expérience de quelques mois, Ben Abdelkader n’a pas hésité à se lancer dans cette aventure entrepreneuriale. “J’étais habitée par cette idée de créer mon propre cabinet d’architecture depuis que j’étais étudiante”, a-t-elle indiqué au Manager. “J’ai toujours su ce que voulais faire”.

Travail continu sur le terrain, déplacements, rien ne l’arrêtait … Et pourtant, aux yeux de certains ce métier n’était pas approprié pour une femme. Une croyance bien enracinée et irriguée par des considérations culturelles et sociales. C’est dire que les cabinets d’architecture à Kebili sont tous gérés par des hommes.

Autant de petits détails, d’attitudes, de réflexions qui rendent la mission plus ardue pour cette femme entrepreneure qui a dû multiplier les efforts pour convaincre les clients qu’elle était capable de procurer des services de meilleure qualité avec une expérience client distinguée. “Grâce à notre persistance, nous étions capables de démontrer notre capacité à fournir un travail de très haute qualité”, a souligné la fondatrice de l’Atelier.

Avec la maturité gagnée par 7 ans d’expérience, Leila Ben Abdelkader s’est rendue compte des bénéfices que lui apporterait la formation CEED Grow. Marketing, communication … l’entrepreneure a pu grâce à CEED Grow approfondir ses connaissances, ce qui lui a permis de mieux gérer ses affaires. “Je suis désormais en mesure de bien détecter le besoin réel du client et la manière adéquate de l’approcher, ce qui me permet d’y répondre de la manière la plus optimale”, déclare-t-elle au Manager.

Et d’insister non sans fierté : “Ces enseignements m’ont permis d’être nettement plus performante et d’améliorer considérablement les résultats de l’entreprise”.