Travail à domicile : est-ce vraiment la bonne formule ?

Par Bassem Ennaifar

Avec l’évolution des organisations, plusieurs ont tendance à choisir le travail à domicile. Moins de pertes de temps dans les transports, plus de concentration et de temps consacré au travail, tels sont les principaux arguments qui poussent les cadres à choisir ce mode d’emploi. Bosser chez-soi permet aussi de libérer du temps pour d’autres activités, comme le sport par exemple. Il permet d’éviter de recourir au fast food de la mi-journée en mangeant chez-soi de la bonne bouffe. Les femmes, en particulier, choisissent ce mode car cela leur permet de dégager du temps pour leurs familles. D’ailleurs, elles représentent une majorité dans la population du télétravail.

Mais, il faut tenir compte du revers de la médaille. A long terme, il serait très difficile de mettre des limites entre le travail et la vie privée. Généralement, le collaborateur jongle entre les deux loin des yeux de ses supérieurs. Il peut accélérer le rythme durant des périodes et relâcher dans d’autres. Cela n’est pas nécessairement efficace pour l’entreprise qui peut avoir besoin de la présence de tous ses collaborateurs dans ses locaux.

En fait, c’est cette présence qui crée des synergies au sein des équipes, qui renforce les liens entre ses membres et fonde la culture de l’entreprise. Si chacun travaille chez-lui, il n’y aura pas de culture. Le collaborateur à distance n’est pas nécessairement quelqu’un d’engagé suffisamment dans la réalisation des objectifs communs qui nécessitent, généralement, un effort supplémentaire. Il se contente juste de ce qui est demandé de lui, sans aller plus loin. Il y a mêmes des études qui défendent l’idée que le travail à domicile conduit à un sentiment d’isolement et d’ennui, qui finit toujours par des contreperformances opérationnelles.

La meilleure formule reste, à notre avis, de pratiquer le travail à distance périodiquement, et pas en continuité. Cette méthode permet de donner une bouffée d’oxygène aux collaborateurs. Avoir des relations avec les collègues, un échange d’idées reste enrichissant. Se déconnecter de temps en temps est également très important pour recharger ses batteries. Une équation difficile à résoudre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici