Maharat Tounssia, belle alliance entre tradition et modernité

Maharat Tounssia, devenu synonyme de ce mélange entre tradition et modernité. Un moment fort en authenticité pour les convives quand le patrimoine s’arrime à la convivialité et à la bonne humeur. Le spectacle de la 2ème édition organisée par la Chambre nationale des Femmes cheffes d’entreprise (CNFCE) dans la soirée du 11 mai, au siège de l’Utica, était riche en émotion.

En tout, 580 cheffes d’entreprise étaient présentes. Tous les détails étaient soignés. Le principe c’est cette synergie du savoir-faire de tout genre, les maharates des femmes tunisiennes pour organiser une soirée haute en couleur et en créativité. Leila Belkhiria Jaber, présidente de la chambre rappelle que la CNFCE a pour crédo l’excellence. Elle souligne : « Il s’agit d’un défi à relever et il y en aura d’autres. Mais le plus important est celui de redorer notre savoir-faire tunisien. Montrer cette Tunisie que nous avons toujours connu accueillante et tolérante. D’ailleurs, la rencontre annuelle signe l’élégance et l’art de vivre tunisien. » La soirée était entamée par un somptueux défilé de créatrices de mode alliant à merveille modernité et tradition avant de céder la place au show musical.

Le talent féminin est omniprésent. « Le rayonnement de la Tunisie s’implique par le talent féminin, le talent engagé », nous confie Amel Djait, membre exécutif de la CNFCE, promotrice CEO Mille et une Tunisie, un média digital qui se déploie sur différents axes.

Selon elle, la présence de femmes engagées pour leurs entreprises ne cesse de s’accroitre. D’ailleurs, il y a une montée en gamme incontestable à tous les niveaux, que ce soit au niveau du design, de la technicité ou encore des saveurs proposées par les entreprises. Je pense que Maharat 2019 signe un tournant qualitatif important. »

Par ailleurs, tout le monde le dit haut et fort: cette édition est un peu particulière. car il y a ce mélange entre modernisme et traditionnel, soulignent les invitées à l’unanimité.

Faten Abdelkefi: Bravo à la CNFCE!

Présente lors de cet événement, Faten Abdelkefi, présidente de l’association Be Tounsi, déclare non sans fierté : « Bravo à la CNFCE! On sent que le niveau et la qualité s’élèvent d’une année à une autre. On a beaucoup aimé les collections présentées. Toutes ces femmes présentes arborent à travers leurs habits une touche tunisienne. Cela fait plus de trois ans que nous poussons les gens à s’habiller tunisien. Une vraie magnifique soirée. »

Et d’ajouter : « Nous avons l’impression qu’au jour d’aujourd’hui le Tunisien est réconcilié avec son identité tunisienne. Je dis bravo à la femme tunisienne qui demeure une battante, qui ne s’arrête devant rien et qui cherche toujours l’excellence. D’ailleurs, elle excelle dans ce qu’elle fait et se bat pour cette Tunisie qui aspire à progresser. Mais, on ne doit pas se voiler la face, il y a aussi une autre Tunisie qui souffre, quand on voit que les femmes rurales se battent chaque jour. Il est aussi de notre rôle de les aider à avoir un projet économique propre à elles pour qu’elles évitent de monter dans ces camions de la mort. C’est malheureux de dire qu’il y a deux Tunisie qui coexistent. »

Les rôles modèles étaient de la partie. Symbole du succès de la femme entrepreneure, Radhia Kammoun , fondatrice de Gourmandise, a fait découvrir aux invités différents entremets. Au plus haut de ses 40 ans d’expérience, elle nous confie sa botte secrète: du courage et de l’audace. Tout en rappelant que ses débuts n’étaient pas faciles, mais qu’avec les valeurs du travail et de la persévérance, « on ne peut que réussir ».

Sous le signe de l’authentique et du chic, la deuxième édition Maharat Tounssia est, en 2019, un véritable tournant sous le signe de la modernité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici