Akinwumi Adesina, président de la BAD, inaugure le bureau régional de la banque à Tunis

À l’occasion de sa première visite à Tunis, Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement, a inauguré le bureau régional de la BAD en Afrique du Nord. La cérémonie a vu la participation de Zied Ladhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale. Détails.

Fort d’une équipe de plus d’une centaine de personnes, “de différents backgrounds, nationalités, et spécialités”, le Bureau régional de développement, intégration et prestation de services, situé en Tunisie, couvre les 6 pays de l’Afrique du Nord.

Tunis avait déjà abrité le siège de la BAD pendant 11 ans, de 2003 à 2014, à cause de la détérioration des conditions sécuritaires à Abidjan, où est implantée la banque. “La Tunisie est un ami de l’Afrique et de la BAD”, a indiqué Adesina.

Pour sa part, le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Ladhari s’est félicité des relations exceptionnelles unissant la Tunisie et la BAD, affirmant la volonté qu’elles se développent davantage ouvrant la voie à de nouvelles perspectives.

À vrai dire, la relation qui relie le pays à l’institution financière panafricaine ne date pas d’hier. La Tunisie, membre-fondateur de la BAD, a joui d’investissements de l’ordre 8,1 milliards d’euros de la part de la Banque africaine de développement, durant les 55 dernières années, comme l’a rappelé son président. Et d’ajouter : “Notre portefeuille d’actifs est de 1.4 milliard de dollars”.

L’année 2019 sera riche en projets, a promis le responsable, affirmant la planification d’investissements d’environ 490 millions de dollars en 2019.

La BAD renforce son soutien à la Tunisie

En marge de l’inauguration de ces nouveaux locaux, Ladhari et Adesina ont fait connaissance des projets de jeunes entrepreneurs soutenus par la BAD dans le cadre de son programme Souk At-tanmia.

La cérémonie était aussi l’occasion pour la signature de deux conventions. Le premier accord entre la Banque africaine de développement (BAD) et le ministère de la Coopération internationale porte sur un don de 1.5 million de dinars destiné à appuyer l’installation de l’unité de gouvernance (unit delivery) et d’un dashboard pour le suivi des projets soutenus par les différents bailleurs de fonds.

Également, un protocole d’accord a été signé entre la Banque maghrébine d’investissement et du commerce extérieur et la BAD en vue de renforcer le développement régional et l’intégration entre les pays de l’Union du Maghreb.

L’objectif de ce protocole est aussi le développement de l’investissement commun et des échanges inter-maghrébins. Il a rappelé que la BMICE est l’une des initiatives réussies de l’UMA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici