Abderrahmane Baira, fondateur de B.I.P.: “Un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté”

Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité. Un optimiste voit, lui, l’opportunité dans chaque difficulté. Abderrahmane Baira doit donc être un optimiste, puisqu’il a vu dans les difficultés que rencontrent les producteurs de dattes dans sa région natale Tozeur une opportunité en or. Et il n’a pas hésité à saisir la chance en or qui lui a été offerte.

“À l’époque j’étais salarié, à chaque fois que je rendais visite à ma famille à Tozeur, je ne manque pas de constater les difficultés que rencontrent les agriculteurs de la région pour trouver de l’emballage pour leurs produits”, a déclaré Baira au Manager.

L’idée a bien mijoté dans la tête d’Abderrahmane et il a de ce fait quitté l’emploi qu’il occupait pour rejoindre deux entreprises opérant dans le domaine de l’impression et de l’emballage. Son but était de maîtriser les aspects techniques de son projet de rêve.

Aussitôt confronté à la problématique du financement, Baira s’est dirigé vers la Banque tunisienne de solidarité (BTS) qui lui a accordé un prêt de 120 mille dinars. Cette enveloppe a permis à l’entrepreneur de lancer, en mai 2017, une petite unité d’impression de flyers et autres articles courants, employant 8 salariés.

C’est grâce à un travail acharné qu’il a pu rapidement diversifier ses activités. En moins de deux ans, il a pu réaliser deux grandes extensions. Ainsi, l’entreprise s’est équipée d’une unité d’impression grand format et d’une unité d’emballage de bout en bout. Et de ce fait, il a pu recruter 10 autres personnes.

Ce développement quelque peu rapide a mis en relief certaines faiblesses du fonctionnement de la société. Certes, Aberrahmane maîtrise bien les aspects techniques de son projet, mais plusieurs éléments financiers et managériaux lui échappent.

Le jeune entrepreneur a alors intégré le programme CEED Grow dès qu’il en a eu connaissance. “Le programme des formations était tellement élaboré de manière rigoureuse qu’il répondait exactement à mes besoins”, a-t-il répliqué.

En effet, les formations offertes aux participants au programme CEED Grow focalisaient sur la comptabilité, le management et les techniques de vente.

“Grâce aux connaissances ainsi acquises, j’ai pu assister l’équipe commerciale et l’aider à améliorer ses performances”, a affirmé le jeune entrepreneur. L’entreprise a pu ainsi acquérir de nouveaux clients dans la région. La formation en soft skills lui a également permis de mieux gérer son équipe et d’améliorer l’engagement des collaborateurs. “C’est le projet de toute l’équipe”, a-t-il affirmé.

Également, grâce à CEED Grow, Baira se dit plus à même de planifier de prochaines extensions du projet. Le lancement d’une unité d’édition qui répondra aux besoins des écrivains de la région est en cours de préparation. Bon vent!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici