Telecom: une croissance de 12,4% du chiffre d’affaires

L’Instance nationale des télécommunications a rendu public la semaine dernière son rapport trimestriel sur les performances du secteur. Les chiffres publiés par l’INT marquent une amélioration générale qui touche à l’ensemble de la filière … exception faite de quelques activités. Détails.

Le quatrième trimestre de l’année 2018 a été marqué par une croissance significative de 12,4% du chiffre d’affaires total du secteur des télécommunications (opérateurs télécom, opérateurs virtuels et fournisseurs de services internet) par rapport au quatrième trimestre de 2017. Ceci représente une croissance de 87,6 millions de dinars.

Le boom de la data fixe

Au T4 2018, la data fixe a connu la plus grande croissance de tout le secteur avec une hausse estimée par l’INT à 28.3% par rapport à la même période de 2017. De fait, la data fixe a généré, durant les trois derniers mois de 2018, 126.7 millions de dinars. Avec une croissance de 24.8% entre les derniers trimestres de 2018 et de 2017, le CA d’affaires de la data mobile s’établit, au T4 2018, à 191 millions de dinars.

En ce qui concerne l’ADSL, le nombre d’abonnements a augmenté de 17,3% en un an. Sur ce point, il est à noter que tous les FSI ont enregistré une baisse dans leurs parts d’abonnement ADSL ― à l’exception de Topnet. Ce dernier a renforcé en effet sa part de marché qui a connu une hausse de 1,6%.

Topnet détient encore plus de la moitié du marché de l’ADSL, soit 60,3% à la fin du quatrième trimestre 2018. Il est suivi de loin par Globalnet avec une part de 15,5% (soit une perte de 0,6 point) et par Orange Internet avec une part de 11,7% (soit une perte de 0,5 point).

La téléphonie mobile en tête du podium

La plus importante activité en termes de chiffres d’affaires n’est autre que la téléphonie mobile avec 374.9 millions de dinars. La téléphonie mobile accapare ainsi 50.75% du chiffres d’affaires total généré par le secteur. Le nombre d’abonnements à la téléphonie mobile actifs pendant le quatrième trimestre de 2018 a été estimé, selon le rapport de l’INT à plus de 14.8 millions, dont la grande majorité (+13.1 millions) sont en prépayés.

Toutefois, au cours du quatrième trimestre de 2018, le parc total de la téléphonie mobile a relativement diminué, avec 292,6 mille abonnements de moins, enregistrant de ce fait une décroissance de 1,9% par rapport au trimestre précédent, a noté l’INT dans son rapport.

En comparant ce trimestre par rapport au trimestre précédent, on constate qu’ Ooredoo Tunisie et Orange Tunisie ont enregistré respectivement une baisse du nombre d’abonnements à la téléphonie mobile de 199,7 et 39,4 mille abonnements. De sa part, Tunisie Télécom a affiché une hausse de 37,2 mille abonnements à la même période.
En revanche, le MVNO Lycamobile a enregistré pour le troisième trimestre consécutif, une nouvelle baisse importante de 90,8 mille abonnements par rapport au trimestre précédent. Il est a noté que Lycamobile a perdu 56,8% de ses abonnés, et ce en une année seulement.

La persistance de la téléphonie fixe

La téléphonie fixe continue quant à elle sa tendance baissière avec un chiffre d’affaires au quatrième trimestre 2018 en chute de 7.8% par rapport à la même période de 2017, pour s’établir à 46 millions de dinars. Cependant, l’INT note que le taux de pénétration de la téléphonie fixe dans les ménages continue sa croissance pour atteindre au dernier trimestre de l’an dernier, les 43.4% (contre 37.9% durant la même période de l’année précédente).

Au cours du quatrième trimestre de 2018, Tunisie Télécom détient encore la plus grande part de marché de la téléphonie fixe calculée sur la base du nombre d’abonnements avec un taux de 76%. L’opérateur historique est suivi de loin par Ooredoo avec une part de 16,6% (soit une hausse de 1.2 point par rapport au trimestre précédent). Orange, quant à lui, a enregistré une baisse légère de 0,2 point par rapport au trimestre précédent pour atteindre les 7.4%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici