Biolive lève 1.5 million de dinars auprès de Tunisian-American Enterprise Fund

De gauche à droite: Donald Blome, Mounir Boussetta, W. Bowman Cutter et Hela Kaddour Fourati.

Le spécialiste de l’huile d’olive bio Biolive a finalisé une levée de fonds d’une valeur de 1.5 million de dinars auprès de Tunisian-American Enterprise Fund.

Cette enveloppe sera principalement consacrée au financement des actions marketing de l’entreprise souhaitant développer sa présence sur les marchés internationaux.

Présente depuis plusieurs années en Europe, Biolive souhaite pouvoir élargir sa présence pour atteindre les marchés américain et japonais.

“Nous communiquerons sur nos produits à partir de la Tunisie, mais il faudrait aussi être présent sur place pour pouvoir conquérir ces marchés”, a déclaré Mounir Boussetta, General manager de Biolive lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de la signature de l’accord de partenariat avec le TAEF.

Ce financement servira également à l’acquisition de nouveaux équipements qui lui permettront d’élargir ses activités à l’olive de table et aux légumes en conserve bio, selon son fondateur.

Hédi Ksiaa, Managing Director de l’investissement pour les PME au sein de Tunisian American Enterprise Fund, a indiqué que l’entreprise Biolive a été classée 10ème au niveau mondial pour l’huile d’olive bio extra-vierge.

Biolive commercialise la totalité de sa production en bouteilles, sous sa propre marque.

Le financement de Tunisian American Enterprise Fund a été effectué à travers une prise de participation minoritaire au capital combinée à une facilité en quasi-fonds propres.

Outre le financement, l’entreprise profitera de l’assistance technique du fonds TAEF pour “l’aider à se développer à l’export”, a précisé Hédi Ksiaa.

L’événement a été rehaussé par la présence de Donald Blome, ambassadeur américain à Tunis, et de Héla Kaddour Fourati, directrice générale de TAEF et de W. Bowman Cutter, président du TAEF.

Biolive gère le domaine de Segermès situé au nord-est de la Tunisie entre le massif de Zaghouan et la plaine de Bouficha. Il tient son nom de l’antique ville romaine Segermès qui existait sur ces lieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici