UIB: l’action est la vedette de la journée du 8 mars

 

Comme chaque 8 mars, l’UIB ne manque pas de célébrer la femme tunisienne. Une cérémonie en grande pompe était organisée, l’occasion d’honorer des femmes exceptionnelles. “La célébration de la fête de la Femme est une tradition bien installée chez la banque en guise de reconnaissance pour la contribution des femmes au développement de l’UIB”, a déclaré Mondher Ghazali, directeur général de la banque.

L’essentiel est toujours en point de mire. Pour “Féminin by UIB”, l’action est la vedette de la journée du 8 mars. Cette année, l’association a choisi de lancer une nouvelle maison digitale à Mahres. Cet édifice ouvrira ses portes avant juin 2019 aux enfants de la région. Mondher Ghazali a également annoncé que l’association va lancer un nouveau programme qui mettra en avant les femmes talentueuses tunisiennes dans tous les domaines. Qu’il s’agisse de l’art, de l’artisanat ou de la science, l’association promet de déployer les efforts nécessaires pour détecter et aider les talents féminins.

L’association Féminin by UIB et la Fondation solidarité et innovation by UIB, présidée par Kamel Néji, ainsi que la fondation Art et culture by UIB et dans le cadre de la Journée internationale de la femme, ont rendu hommage à Khalti Jemaa, la doyenne de la poterie de Sejnane. Cette artisane âgée de plus de 80 ans s’est vu offrir à cette occasion un petit atelier pour qu’elle puisse exposer ses créations dans les meilleures conditions.

UIB: la banque au féminin

Bien au-delà du 8 mars, la femme joue un rôle important à l’UIB puisqu’elle représente 57% de la workforce de la banque, a indiqué Mondher Ghazali. Les femmes cadres détiennent une part encore plus importante vu qu’elles détiennent 60% des postes.
“Dans le conseil d’administration, les femmes représentent 33%, et nous avons mis en place un plan afin de ramener ce taux à la parité”, a affirmé le directeur général de la banque.

De son côté, Mme Ilhem Bouaziz a mis l’accent sur les efforts déployés par la banque afin d’assurer une meilleure représentativité de la femme. Ainsi, pour améliorer l’équité dans la gestion des carrières en neutralisant l’impact des congés maternité, il a été mis en place des modalités de remplacement avant et après le congé, des dispositifs d’accompagnement au retour. Mieux encore, la banque oeuvre pour promouvoir un environnement de travail de nature à faciliter l’engagement de toutes et de tous, a noté Bouaziz.

Il s’agit notamment de rompre avec la survalorisation du présentéisme, les réunions tardives, la dictature de la messagerie, la difficulté de quitter son poste pour emmener son enfant chez le médecin… “Autant de sujets à traiter pour améliorer l’équilibre vie personnelle/vie professionnelle et développer la motivation et la performance de chacun”, a-t-elle indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici