Olfa Arfaoui, cofondatrice de La Fabrique : « femmes tunisiennes… à vos sounds ! »

Une DJ femme, ça existe ! Des DJs femmes tunisiennes, on essayera de les concevoir! Grâce à la 1ère DJ Academy for Girls dans la région MENA et le Coworking Art Studio, La Fabrique, nous allons être au rendez-vous avec de nouvelles découvertes : des femmes tunisiennes qui font carrière dans le DJing ! Point sur l’actualité avec Olfa Arfaoui, cofondatrice de la Fabrique.

Le lancement de la 1ère DJ Academy for Girls dans la région MENA, un évènement?

En Tunisie, la musique électronique connaît un succès grandissant et son public s’élargit de plus en plus. Toutefois, cette industrie demeure encore un domaine réservé aux hommes. C’est pourquoi le lancement d’une DJ Academy for Girls en Tunisie est un évènement qui a pour but de casser tous les stéréotypes.

Quel sont vos objectifs ?

En effet, la DJ Academy for Girls, la première dans la région MENA et notamment en Afrique, en partenariat avec l’organisation danoise, Future Female Sounds, a pour mission de professionnaliser ce métier en créant davantage d’opportunités pour les jeunes femmes passionnées de musique tout en leur offrant des opportunités d’emploi, et ce, grâce au programme d’incubation mis en place par La Fabrique. Des femmes DJs seront désormais capables de mener une carrière tant à l’échelle nationale qu’à l’échelle internationale.

D’ailleurs, les candidates sélectionnées ont fait part, le 1er mars courant, d’une soirée de réseautage et de networking, à l’occasion du lancement de la DJ Academy for Girls, en présence des acteurs du milieu artistique et culturel, de la société civile… Ces futures DJettes sont, au fait, en train de suivre une semaine de formation en matière de DJing, des techniques de mixage, de conservation du son, des équipements et notamment du management culturel afin de pouvoir se produire, en live-performance, le 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, à travers une sélection de DJ exclusivement féminines.

Quels étaient les critères d’éligibilité pour cette formation?

On a reçu plusieurs candidatures et le processus de sélection était première arrivée, première servie. C’est une inscription ouverte et gratuite à la limite des places. Ces candidates sont tout simplement des femmes qui ont une passion pour la musique et qui souhaitent s’investir dans un domaine comme le DJing. Aucun âge limite, ni un niveau d’études bien déterminé pour ces prétendantes.

Ces jeunes candidates peuvent-elles, un jour, dénicher des opportunités de travail dans le DJing en Tunisie?

C’est notre objectif à La Fabrique : le booking de ces jeunes femmes commençant par la déconstruction des stéréotypes autour d’un métier majoritairement masculin.

Est-ce que vous avez un message aux jeunes filles qui n’ont pas pu bénéficier, cette fois-ci, de cette formation ?

Je les appelle à suivre la page de la Fabrique-Coworking Studio, sur Facebook. La DJ Academy for Girls propose, en effet, des ateliers en technique de DJing, en image, des programmes d’échanges et de mentoring pour les futures DJettes. Elles peuvent pleinement en profiter mais la priorité sera, bien sûr, léguée à celles qui sont sur la liste d’attente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici