La Banque de l’Habitat s’engage pour sa transition digitale et renforce son soutien pour les femmes

Engager sa transition digitale et accroître l’inclusion financière des femmes en Tunisie, tels sont les objectifs de la convention de partenariat signée aujourd’hui entre la Banque de l’Habitat et la Société financière internationale.

À travers ce partenariat, la SFI assistera la Banque de l’Habitat dans la définition d’une stratégie digitale, permettant à la banque de proposer une expérience digitale différenciée à l’ensemble de ses clients et servir de nouveaux segments.
“Depuis que nous nous sommes engagés dans les plans de transformation, nous avons procédé à améliorer la gouvernance, à renforcer la solidité financière et les procédures de contrôle de la banque, ainsi qu’à moderniser le système d’informations”, a déclaré à cette occasion Ahmed Rjiba, directeur général de la banque. Capitaliser sur les services financiers digitaux représente une opportunité pour mieux atteindre la population des non bancarisés et accélérer la croissance économique. Mais, à ce jour, les opportunités apportées par ces innovations restent encore peu explorées par les banques tunisiennes. Seuls 2% de la population utilisent les services financiers mobiles. Le potentiel de croissance de ce secteur est donc considérable.

Ahmed Rjiba a également annoncé que la banque a donné hier, 17 février 2019, le coup d’envoi du projet d’implémentation du nouveau système d’information.
“Nous sommes conscients que les services bancaires doivent relever le défi de combiner la puissance et l’efficacité de l’automatisation et des technologies intelligentes, avec la capacité d’identifier et d’anticiper les besoins des clients”, a-t-il indiqué.

Ce partenariat marque également le lancement du premier projet entièrement dédié aux femmes tunisiennes, et notamment les femmes entrepreneures. Il entre dans le cadre de l’engagement sociétal de la Banque de l’Habitat et de la stratégie d’IFC en Tunisie pour soutenir l’inclusion financière et créer des opportunités économiques pour les femmes.

“La banque et son management ont toujours été sensibles à la question genre à travers des actions RSE qui encouragent les femmes entrepreneures. Notre engagement comme partenaire historique de l’événement Trophées des Femmes Entrepreneures de Tunisie en est la preuve”, a indiqué le DG de la BH. “Avec le soutien de la SFI, nous intégrons cette démarche dans notre exploitation. La BH ne cache pas son ambition de devenir la banque référence des femmes”.

Il est à noter que seuls 28% des femmes ont accès au circuit formel de financement. En outre, alors que seulement 14% des micro, petites et moyennes entreprises appartiennent à des femmes, près de la moitié de ces entreprises déclarent ne pas avoir accès aux services financiers.

“L’inclusion financière des femmes est essentielle pour l’avenir de l’économie tunisienne”, a déclaré pour sa part Riadh Naouar, le responsable du département Conseil d’IFC auprès des institutions financières au Moyen-Orient et en Afrique. “Le programme Banking on Women d’IFC aide les institutions financières locales à développer des produits et des services dédiés aux femmes entrepreneures afin qu’elles aient accès aux financements dont elles ont besoin pour développer leur entreprise. En utilisant les nouvelles technologies pour atteindre de nouveaux clients, les banques contribueront également au développement d’une croissance économique inclusive à travers le pays”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici