Le mentoring, clé de réussite pour les entrepreneures


BERD ― Mowgli Mentoring

La rencontre organisée par la BERD dans la soirée du 1er novembre dernier a permis de mettre sous les feux des projecteurs une expérience inédite visant à introduire 12 entrepreneures tunisiennes au monde du mentorat personnel. Détails.

Ouali, au centre, délivrant son speech aux femmes entrepreneures participantes au programme de mentoring — Source: Facebook/BERD

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) s’est associée avec le cabinet britannique Mowgli Mentoring pour offrir à 12 femmes entrepreneures tunisiennes un accompagnement personnalisé. Cette action, qui a touché les bénéficiaires du programme Women in Business, est financée par la BERD dans le cadre du Programme d’appui à la compétitivité des services (PACS), financé par l’Union européenne.

Cette rencontre célèbre l’arrivée à mi-chemin du programme du mentorat monté en collaboration avec Mowgli d’une durée d’une année, a indiqué Anis El Fahem, directeur national du programme Appui aux PME à la BERD. Et de préciser que “Ce programme consiste à fournir une assistance technique aux PME dirigées par les femmes chefs d’entreprise. Il comprend des activités de conseils avec des consultants locaux et internationaux, des activités de formation sur les soft skills, coaching et mentorat.” Pour sa part, Kathleen Bury, présidente-directrice générale de Mowgli Mentoring s’est réjouie de l’impact du programme: “Rien qu’en 6 mois, nous sommes heureux de voir le changement et le progrès que le programme a pu inculquer aux participantes”.

Awatef Mosbeh, fondatrice de Toufoula Kids, a indiqué au Manager l’importance de la participation dans ce programme. “Grâce au processus de matching de Mowgli, j’ai pu profiter de l’encadrement d’une mentor qui répond parfaitement à mes besoins en termes d’amélioration des process”, a-t-elle indiqué au Manager. De son côté, la mentor Meriem Milli a précisé dans une déclaration au Manager que le succès du programme de mentoring se base sur la relation d’échange et de partage entre les entrepreneures et les mentors. Et d’ajouter : “Les mentors ont essayé d’inciter les entrepreneurs à réfléchir sur les problèmes d’entreprises sans leur donner des solutions”.

Les clés de la réussite

La star de la soirée était sans doute Badreddine Ouali, président de Vermerg et Homme africain de l’année. L’entrepreneur a présenté au parterre d’entrepreneures l’essentiel d’un parcours de 25 ans. “Le parcours d’un entrepreneur est plein de bonheur”, a-t-il lancé. Et d’ajouter: “Ceux qui ont franchi le pas du salariat à l’entrepreneuriat ne seront jamais tentés faire marche arrière; on est maître de son destin”. L’entrepreneur a rappelé l’importance de la planification, tout en insistant “qu’un plan n’est qu’un référentiel et qu’il est primordial de se doter de la flexibilité mentale nécessaire pour s’adapter aux évolutions du marché. Dans ce cadre, Ouali a rappelé aux entrepreneures présentes dans la salle l’importance de rester à l’écoute du client. “Il faut toujours se dire que le client a raison”, a-t-il recommandé.

https://airtable.com/shrQSMjz5wAJNys4J