Rumeurs et campagne diffamatoire: la CONECT réagit



Suite aux déclarations de certains membres qui ont été exclus pour manquement et infraction aux statuts, la CONECT a apporté les précisions suivantes :

La validité du Bureau exécutif actuel prend fin avec l’organisation du congrès national et l’élection du nouveau bureau, précisant que le retard enregistré est dû à la non-délivrance des documents nécessaires obligatoires de la part de certains bureaux régionaux et sectoriels.

Par ailleurs, les états financiers de l’organisation sont soumis depuis sa création à l’audit et au contrôle d’un commissaire aux comptes de renommée internationale selon la réglementation en vigueur.

https://upscri.be/a75d53/

Tous les bureaux régionaux sont représentés dans le Conseil administratif conformément aux statuts de l’organisation. Ils sont, par conséquent, un partenaire direct dans la gestion et la prise de décisions.

Conformément aux statuts de l’organisation, toutes les décisions du Bureau exécutif concernant la gestion financière ne sont pas soumises systématiquement à l’approbation préalable du Conseil administratif sachant que ce dernier approuve périodiquement les rapports financiers et les budgets de l’organisation.

Concernant l’adhésion d’un membre de nationalité étrangère au Bureau exécutif, l’organisation précise qu’il s’agit d’un résident en Tunisie propriétaire d’une société de droit tunisien et ayant obtenu l’autorisation de l’autorité compétente à être membre du Bureau exécutif.

A l’instar de toutes les organisations nationales, la CONECT bénéficie d’une dotation provenant des participations des sociétés privées dans un fonds spécial. Ces participations se font par le biais de prélèvements par la Caisse nationale de sécurité sociale.

En dépit de ces rumeurs et tentatives visant à déstabiliser l’organisation, la CONECT continuera à œuvrer, par le biais de ses programmes et manifestations, à préserver les intérêts de l’Entreprise tunisienne ainsi que l’intérêt national. Toutefois, la CONECT poursuivra les procédures judiciaires entamées contre ces personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici