À la découverte de la nouvelle collection de tapis berbères Tazerbit


C’est dans le village de Toujane, situé à 59 km de Gabès et à 25 km de Matmata, qu’est née la marque Tazerbit, du mot berbère signifiant tapis, racontant l’histoire d’un savoir-faire cachant les secrets de la culture berbère aujourd’hui en voie de disparition. Autour du projet se regroupent 20 tisserandes aux mains d’or.


Une première collection de tapis berbères faits mains écologiques vient de voir le jour. Composée de 12 pièces, cette collection a été présentée au grand public le 19 octobre 2018 à Mutuelleville sous la marque Tazerbit. L’événement a été organisé par Douja Gharbi, entrepreneure en Tunisie et membre fondatrice et associée de la société française Linxeo. Elle dispose d’une expérience de plus de 10 ans en tant qu’experte en entrepreneuriat féminin. Elle est aussi présidente du C.E.D.E (Centre d’entrepreneuriat et du développement endogène) qui gère des projets de développement territorial et local à travers l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes et le développement des chaînes de valeurs.

Ce dernier vise à mettre en place des mécanismes permettant à ces femmes de s’intégrer dans les chaînes de valeurs locales et régionales pour mieux vendre leur production et contribuer au développement de leur village et au bien-être de leurs familles, valoriser le savoir-faire traditionnel du tissage du tapis et d’autres confections berbères et préserver ainsi le patrimoine culturel des villages berbères tunisiens. Il vise également à promouvoir des méthodes écologiques de production pour contribuer au développement durable et inclusif de la Tunisie.




700 habitants logent dans des maisons troglodytes qui se confondent avec la montagne du Dahar. Les villageois de Toujane vivent de quelques métiers artisanaux traditionnels, dont, notamment le tissage traditionnel des tapis (klim, mergoum, bakhnoug).

Le choix de Toujane a été fait pour renforcer l’autonomisation économique des femmes et des jeunes et leur offrir l’opportunité de générer des revenus réguliers et plus élevés . L’idée de ce projet est de valoriser le savoir-faire traditionnel et les métiers artisanaux d’origine berbère maîtrisés par les femmes de Toujane.

Le projet tend à l’identification des besoins de la population cible et à la sélection de 20 artisanes pour la mise en oeuvre d’une action pilote au service du développement économique de leur communauté; la formation et le renforcement des capacités techniques et entrepreneuriales de ces femmes; la création d’un label et la mise en place d’une plate-forme de promotion et de communication, et, enfin, le développement d’un écosystème permettant d’accompagner, coacher et suivre les activités générées.

Les artisanes de Toujane ont pu découvrir une méthode écologique de teinture naturelle grâce à une formation donnée par le Centre technique de création, d’innovation et d’encadrement du tapis et du tissage. Durant les 3 jours de formation, les tisserandes de Toujane ont découvert les richesses de leur patrimoine floral et ont développé une palette de couleurs riches et variées.

Laissant le choix aux clients, les tisserandes de Toujane sont capables de réaliser des tapis à la commande, personnalisés et permettant aux clients de choisir les couleurs et les dimensions voulues.

Le projet est mis en oeuvre par le C.E.D.E et l’Association des compétences tunisiennes en Suisse (ACTS) en partenariat avec le groupe Tecnocasa Tunisie, le Centre 3T (Centre technique de création, d’innovation et d’encadrement du tapis et du tissage) et CAWTAR (Centre des Femmes arabes pour la formation et la recherche).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici