L’IFC accorde un crédit de 40 millions d’euros à Attijari en soutien aux PME et à l’énergie…


La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, et Attijari bank Tunisie, ont signé une convention de prêt subordonné d’une enveloppe globale de 40 millions d’euros, soit près de 130 millions de dinars, destinée à renforcer ses fonds propres et accroître ses capacités de prêt, notamment auprès des PME. Une cérémonie s’est tenue le mardi 9 octobre 2018, pour célébrer la signature de cet accord en présence de Kudret Akgun, responsable de l’IFC en charge des institutions financières de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, de Hicham Seffa, directeur général d’Attijari bank, et de Moncef Chaffar, le président du Conseil d’administration de la banque.

Ce prêt remboursable sur une durée de 7 années, permettra à Attijari bank de renforcer son positionnement en tant que banque verte, en lui permettant de développer le volume de financements à long terme destinés aux projets qui opèrent en faveur de la planète.

Déjà pionnière dans le développement de produits financiers verts, soutenant des investissements tels que des unité photovoltaïques, des usines de traitements des déchets et des projets d’efficacité énergétique, elle continue et renforce son rôle d’appui aux efforts du gouvernement pour encourager l’utilisation des énergies renouvelables et réduire la facture énergétique. Une problématique d’autant plus cruciale connaissant la situation de déficit écologique dans laquelle se trouve la Tunisie, qui, selon selon un rapport de la Francophonie de 2013, demanderait 2 fois plus de biocapacité que ses écosystèmes ne peuvent produire !

Ainsi, dans le contexte économique actuel, l’augmentation de la capacité de prêts des institutions financières privées intervient comme un coup de pousse colossal, permettant aux entreprises locales de pouvoir à leur tour se développer, participer à la marche verte mais aussi, contribuer à la croissance de l’économie tunisienne.

Intervenant lors de la cérémonie, Hichem Seffa a informé que les nouveaux fonds alloués par l’IFC, conjugués à l’expertise de la banque permettront à Attijari d’étendre son action, grâce au conseil qu’elle apportera auprès des entreprises, notamment sur le financement de projets d’énergie durable, et pourra ainsi aider les PME à se développer.

De son côté, Kudret Akgun a souligné le potentiel de la Tunisie dans le financement de l’énergie durable; déclarant que “le marché tunisien du financement de l’énergie durable est encore naissant mais regorge de potentiel.”