UE : éliminer le blanchiment d’argent comme priorité

En ouverture de la 6ème édition du forum organisé par l’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE), aujourd’hui même, Patrice Bergamini, ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, a apporté des précisions quant aux négociations avec l’ALECA.

Il a ainsi précisé que l’ALECA ne résume,à lui seul, pas les relations entre les deux parties. Plus encore, il a insisté sur l’importance de travailler sur le climat des affaires et de le rendre plus attrayant pour l’investisseur.

Sujet phare de ces deux dernières années, le blacklisting de la Tunisie. À ce propos, l’ambassadeur a dénoncé la “mauvaise littérature” qui véhicule l’idée que ce blacklisting serait un prétexte pour accélérer le processus de l’ALECA en Tunisie. “La seule volonté de l’Union européenne était de lutter contre le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale” a précisé l’ambassadeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici