Un déficit commercial qui franchit la barre des 8 millions de dinars !


L’institut national de la statistique (INS), vient de rendre public, aujourd’hui 9 juillet 2018, son rapport sur le commerce extérieur à prix courant.


Pour le premier semestre de 2018, le solde commercial est déficitaire de 8164,9 MD contre 7535,2 MD durant la même période en 2017. Il provient des augmentations observées au niveau des exportations et des importations de respectivement 26,6% et 20,8% contre des hausses atteignant; pour les six premiers mois de 2017; 12,7% et 16,3%. En valeurs, les exportations ont été de 20354,6 MD et les importations de 28519,5 MD. Le taux de couverture a enregistré une amélioration de 3,3 points par rapport au premier semestre de l’année 2017 pour s’établir à 71,4. Détails.

Volet exportations, le secteur de l’agriculture et des industries agroalimentaires a enregistré un accroissement de 71,8%. A l’origine de cette hausse considérable, nos ventes des huiles d’olive qui ont triplé en une année pour atteindre 1351,6 MD contre 430,7 en 2017, et des dattes (467,8 MD contre 347 MD).

Le secteur de l’énergie a connu une élévation de 33,1% provenant de la croissance de nos ventes de pétrole brut passant de 622,5 MD pour la même période de l’année écoulée à 895,1 MD enregistrés cette année.

Idem pour le secteur des industries manufacturières, le secteur textile et habillement et cuirs et le secteur des industries mécaniques et électriques dont les exportations ont augmenté de respectivement 28,5%, 22,9% et 19,4%. En revanche, les exportations du secteur mines, phosphates et dérivés demeurent en baisse avec un taux de 6,7%.

S’agissant des importations, l’énergie a enregistré une hausse à l’import de 34,8%, les matières premières et demi-produits de 26,4%, les biens d’équipement de 19,3%, le secteur des mines, phosphates et dérivés de 8,9% et le secteur des produits agricoles et alimentaires de base de 7,8%.

Le solde de la balance commerciale est déficitaire de 8164,9 MD en rapport avec le déficit enregistré avec certains pays et l’excédent constaté avec d’autres:


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici