La Journée de l’Europe, ça se fête… en Tunisie!



A l’occasion de la Journée de l’Europe, fêtée le 9 mai de chaque année, une rencontre a été organisée à Carthage pour célébrer le partenariat stratégique entre la Tunisie et l’Europe.

Crédits photo: Page Facebook Union Européenne en Tunisie

« Les Tunisiens considèrent cette journée symbolique comme un signe d’union, de démocratie et de paix. La mémoire de l’histoire est un moteur d’inspiration et de leçons pour l’avenir. », a avancé Ghazi Jeribi, ministre tunisien de la justice.

Le ministre a, à cet effet, retracé les moments phares de cette coopération consolidée. La Tunisie était le premier pays de la rive sud de la Méditerranée ayant signé un accord d’association avec l’Union européenne. Son engagement est, depuis, resté entier faisant de la promotion des liens historiques une composante indispensable de sa politique extérieure. Ce cadre a été renforcé en 2012 par un partenariat privilégié. Le Tunisie bénéficie aussi de l’instrument européen du voisinage permettant de soutenir le pays à l’occasion des réformes politiques, économiques et sociales. Cette collaboration a connu une avancée particulière avec l’implication de la société civile dans la mise en place de ce processus. En sus, l’Europe a à maintes reprises été un acteur porteur de visions pour qu’elle devienne partenaire clé.

Le responsable a mis en exergue notamment l’appui de l’Union européenne au processus de mise en œuvre du principe constitutionnel ainsi que son soutien à la défense de la justice et du système pénitentiaire. « Parce qu’aucune démocratie ne peut avoir lieu sans justice efficace et sans confiance des citoyens. », a-t-il indiqué.

En effet, le programme d’appui à la réforme de la justice financé par l’Union européenne est actuellement à sa troisième génération. Ce programme a permis d’accélérer le processus de réforme afin de hisser le système tunisien au niveau des pratiques internationales. D’ailleurs, il a permis d’impliquer les professionnels de toutes les branches de la justice et du système pénitentiaire. L’objectif commun étant de garantir une justice indépendante tout en mettant en place un système pénitentiaire moderne, respectueux et conforme aux standards internationaux.

De son coté, Patrice Bergamini, Ambassadeur et chef de la délégation de l’Union européenne en Tunisie a exprimé sa fierté de faire partie de l’aventure extraordinaire que vivent la Tunisie et l’UE en ces termes : « Elles écrivent ensemble une belle histoire commune, et peut-être même une nouvelle page de l’Histoire de la Méditerranée pour les générations futures ».

Par ailleurs, et toujours d’après ses propos, la Tunisie est devenue depuis 7 ans maîtresse de son destin en choisissant les mêmes valeurs que l’Europe à savoir la démocratie, la dignité et la liberté. C’est pourquoi elle a choisi l‘Europe comme partenaire stratégique. L’Union européenne appuie, de son côté, cette synergie avec ce pays. « Le choix de la Tunisie comme partenaire stratégique est un choix judicieux, juste et loin d’être neutre, étant donné qu’il existe d’autres pays aussi stratégiques mais qui ne bénéficient pas de ces appuis internationaux. », a-t-il conclu.