Disway Tunisie: le plein de projets et ce n’est que le début


Disway Tunisie a célébré le jeudi 26 avril son 10ème anniversaire dans une ambiance fort conviviale et festive. A cette occasion, une délégation de VP représentant les constructeurs IT Internationaux a accompagné M. Hakim Belmaachi, Président du Directoire du Groupe Disway, et M. Anis Abdessalem, Directeur Général de Disway Tunisie. L’événement a été rehaussé par la présence de Faouzi Abderrahmane, Ministre de la Formation Professionnelle et de l’emploi, et de plusieurs personnalités du monde des affaires venus célébrer la réussite de l’entreprise en Tunisie, et valoriser le succès des opérateurs privés, notamment dans le secteur des TIC.

Disway Group, 1er opérateur de la distribution en gros de matériel informatique et télécom en Afrique est coté à la Bourse de Casablanca et certifié ISO 9001. Avec un réseau de plus de 3 500 revendeurs, l’entreprise offre un très large éventail de marques internationales des plus grands éditeurs et constructeurs informatiques.

Dans une déclaration faite au Manager, Hakim Belmaachi nous a informés des projets futurs du groupe et plus particulièrement ceux qui concernent la Tunisie. “Notre aventure qui dure depuis 10 ans sur la Tunisie et plus de 30 ans sur le continent africain n’est que le début de plusieurs projets. D’abord le métier de l’informatique évolue beaucoup ainsi que Les modes de consommations de l’IT.De nos jours on consomme de l’IT en achetant des équipements et en les gérant. Mais actuellement les gens préfèrent de plus en plus sous- traiter ces activités et donc souscrire des services. C’est ce qu’on appelle plus communément le cloud. Le mode de consommation de l’IT se transforme et donc, en tant que distributeur de ces produits, notre métier se transforme également et on est amené, par voie de conséquence, à changer et à s’adapter. C’est une chose importante, qu’on a démarrée il y a déjà 2 ans. On va commencer à proposer des services sur le cloud pour permettre à nos clients de consommer l’informatique différemment” déclare-t-il.

L’aventure ne s’arrête pas là puisque Disway Tunisie a annoncé il y a trois mois qu’elle s’est lancée début 2018 dans les énergies renouvelables à travers la distribution du Solaire photovoltaïque, en s’alliant aux leaders mondiaux du secteur de l’énergie solaire tels que JINKO SOLAR, premier producteur mondial de modules solaires photovoltaïques,SMA SUNBELT ENERGY, premier producteur mondial des onduleurs solaires et EATON leader Américain des solutions sécurité et gestion d’énergie.

L’entreprise est plus que jamais prête à relever les défis. Hakim Belmaachi, croyant fermement au potentiel de croissance du marché tunisien,en témoigne: “Sur la Tunisie, nous croyons fortement que les énergies renouvelables vont représenter une part importante des investissements qui seront faits aussi bien dans le domaine industriel que par les particuliers et donc on doit, là aussi, accompagner les évolutions dans ces nouvelles technologies. Et d’ailleurs, elles nécessitent un peu les mêmes compétences que l’on a aujourd’hui, c’est- à dire avoir un réseau de distribution et d’installateurs qualifiés, mettre à la disposition les produits des meilleurs constructeurs mondiaux et rendre accessibles ces technologies aussi bien aux particuliers qu’à l’agriculteur qui veut faire du pompage solaire, et à l’industriel voulant réduire son empreinte carbone ou réduire ses factures énergétiques”.

Le groupe compte poursuivre sa stratégie de développement régional en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest, et ce, à travers le renforcement de l’offre produits, le développement de l’offre Value et l’élargissement de la prestation logistique externe. L’entreprise ambitionne de réaliser 40% de son chiffre d’affaires à l’international dès 2020. Elle a réussi à hisser sa part de marché de la distribution informatique en Tunisie en multipliant depuis 2013 par cinq son Chiffre d’affaires hors Taxe dépassant ainsi le cap des 100 millions de Dinars . La filiale émiratie, à Dubaï, couvre actuellement le marché algérien et les pays de l’Afrique de l’Ouest.

“Nous travaillons depuis plusieurs années sur de nombreux pays à la fois, en Afrique du nord mais également en Afrique de l’ouest et on va continuer à renforcer nos investissements pour accroître notre pénétration sur le continent Africain. Nous opérons essentiellement sur l’Afrique francophone où les approches commerciales sont plus similaires. Mais l’avenir nous réserve peut-être des surprises, pour l’instant on se contente déjà d’exploiter ce potentiel qui est loin d’être exploité en totalité”, indique Hakim Belmaachi, en marge de l’événement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici