Fonction publique

Fonction publique


Les organismes s’intéressent de plus en plus à la diversité des genres. C’est que « la présence des femmes dans la fonction publique et l’accès aux postes de décision en Tunisie » a fait l’objet d’un rapport s’inscrivant dans le cadre du projet « Mixité et leadership au Maghreb et au Machrek ». Ce projet a été mis en œuvre par l’ONU femmes en collaboration avec la présidence du gouvernement et l’appui financier du Ministère des affaires étrangères et du développement International de la République Française (MAEDI).

Selon ce rapport, une femme sur quatre ayant un emploi, travaille dans la fonction publique, soit 26% contre 17% pour les hommes.

« Le taux de féminisation des emplois fonctionnels dans la fonction publique en Tunisie s’élève à 35,8% en 2016», a avancé Khawla Laâbidi, directrice générale de la Formation et du Perfectionnement des Compétences à la présidence du gouvernement lors d’une rencontre organisée, vendredi 22 décembre 2017 à Tunis.

Cependant, mettant le focus sur l’intégration féminine dans le top management et dans les postes à haut niveau de responsabilité, la DG explique : « 25% seulement des femmes occupent le poste de directeur général, 30,1% celui de directeur, 33,8% celui de sous-directeur et 40,2% celui de chef de service. »

Ainsi, on peut aisément se rendre compte que l’égalité des genres dans la fonction publique, plus particulièrement dans les postes de prise de décision, est menacée. Pour y faire face, plusieurs mesures et recommandations ont été mentionnées dans le rapport. Il s’agit, de sensibiliser autour des questions liées à la discrimination de genre à travers, notamment, la publication de données relatives à la présence de la femme dans la fonction publique ainsi que l’actualisation et l’analyse de ces données.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici