La STEG est à 92 % de sa capacité maximale


La Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) a organisé une conférence de presse en présence de Mme Héla Cheikhrouhou, Ministre de l’Energie, des mines et des énergies renouvelables et de Moncef Harrabi, Président-Directeur Général de la STEG.

Face à la canicule exceptionnelle de ces derniers jours, la STEG enregistre un pic de consommation qui s’élève à 3800 mégawatts par jour. Une première en Tunisie puisque la consommation de 2016 était de 3400 MW par jour et celle de 2015 de 3600 MW. Les estimations maximales par jour pour l’été 2017 sont de 3900 MW sachant que la capacité de production est de 4110 MW.

Pour satisfaire la demande des Tunisiens en électricité et pour assurer un approvisionnement continu sans coupure, la STEG a pris des mesures, à savoir le renforcement de toutes les structures de production, de distribution et de transport ainsi que le recours à l’interconnexion entre la Tunisie et l’Algérie.

D’un autre côté, le PDG a appelé à rationaliser la consommation auprès des particuliers et des différentes institutions et à sensibiliser le consommateur sur les dangers des sabotages, des fraudes et du vol de l’électricité. Il n’a pas manqué de faire remarquer que le sabotage de la vanne principale du pipe-line reliant le champ EL Borma à la station de pompage d’El Kamour a causé la fermeture de cette station.

S’joute à cela, le vol de l’électricité qui devient de plus en fréquent, allant des fraudes au compteur, des méthodes pour consommer de l’électricité non facturée jusqu’aux branchements sauvages au réseau de distribution. Une situation qui a pris une telle ampleur que les pertes techniques auprès de la STEG représentent actuellement 17% du total. Héla Cheikhrouhou quant à elle a précisé qu’aucune augmentation du prix de l’électricité et du gaz n’est prévue pour 2017.

Il est à noter que pour faire face à ce pic historique, la STEG est en train d’élaborer un plan d’action en collaboration avec le ministère et pour éviter par la même occasion le black-out.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici